La police municipale caillassée à Sarcelles, incidents à Goussainville : la contagion continue


 
Selon le Parisien : «Une voiture de police municipale a été caillassée lundi soir à Sarcelles. Les faits se sont produits dans le quartier Pasteur. Des unités de la police nationale ont été appelés en renfort mais n’ont pas été prises à partie et aucun autre incident n’a été signalé.

Il n’y a pas de blessé à déplorer. Aucun dispositif particulier n’a été mis en place selon le maire (PS) de Sarcelles, François Pupponi. «Nous restons vigilants», a-t-il toutefois précisé.»

Après Aulnay-sous-Bois et Argenteuil, c’est au tour de Goussainville et Sarcelles d’être contaminées. On peut compter cependant sur le maire de Sarcelles pour surveiller sa ville. Lors des "émeutes" de 2007 à Villiers-le-Bel (basée sur la rumeur selon laquelle «des flics ont tiré sur un black et un Arabe»), aucune contagion ne s’était étendue à Sarcelles. Pupponi était sur le terrain. Pas comme certains maires qui n’habitent pas leur ville, et qui se pointent quand l’embrasement est déjà commencé…

Vivement la fin des vacances, et que tous ces petits jeunes retournent à l’école, puisqu’il parait qu’il y a une recrudescence de violence lors des vacances scolaires.

Ce mardi 14 février, jour de la Saint-Valentin, le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, se rendra à Sarcelles, puis à Villiers-le-Bel où il visitera le centre départemental de loisirs jeunes de la police nationale, qui mène depuis 30 ans un travail social de prévention par le sport auprès de jeunes.


► Vos Nouvelles du Val d’Oise

Publicités