Delcombre appelle à voter pour Nicolas Hulot

POLITIQUE
 

Delcombre : «Évidemment Nicolas Hulot»

Ligne de bus

Pour François Delcombre, cosecrétaire EELV95, l’évidence c’est de présenter la candidature de Nicolas Hulot à l’élection présidentielle.

«Je ne vais pas faire moi aussi mon "appel du 18 juin" mais maintenant que le congrès de mon parti, Europe Ecologie Les Verts, est passé, il est utile de s’occuper de l’étape suivante, l’élection présidentielle.
Je pense toujours autant de mal de cette élection qui est la clé de voûte d’un système reposant sur un seul homme qui peut si facilement s’affranchir des engagements qu’il a pris devant ceux qui lui ont fait confiance. Toutefois, ce n’est pas encore la dictature, et autant essayer d’utiliser au mieux les outils qui sont à notre disposition, l’élection présidentielle en étant une parmi d’autres.

Quelle que soit l’estime que j’ai pour Eva Joly qui nous a apporté beaucoup, j’avais dès 2011 voté pour Nicolas Hulot à la primaire des écologistes parce qu’il était déjà par son action, par son évolution et par sa popularité, l’homme de la situation. Il l’est évidemment encore plus aujourd’hui alors que les partis de gauche et de droite ont fait preuve de leur impuissance face au monde de la finance, que la menace populiste se fait de plus en plus pesante et que les désastres écologistes risquent de nous atteindre de plus en plus rapidement.

Même si c’est dans une regrettable tradition de la Ve République, il faut bien reconnaître que lui seul peut réussir ce rendez-vous avec le peuple de France et engager les transformations que l’urgence écologique et sociale impose. C’est pourquoi, modestement, j’espère et soutiens la candidature de Nicolas Hulot à l’élection présidentielle.»


Le blog de François Delcombre

Isolation contre le bruit : ai-je droit à une aide ?

ENTRE VOISINS
 

Isolation contre le bruit : ai-je droit à une aide ?

Je suis riverain de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, Paris-Le Bourget ou Paris-Orly, et je suis gêné par le trafic aérien. Une aide financière peut m’être attribuée, sous certaines conditions, pour réaliser des travaux d’insonorisation dans mon logement (code de l’environnement, articles R571-85 à 90).

Ai-je droit à une aide ?
Je peux bénéficier d’une aide à l’insonorisation de mon appartement ou ma maison dans les cas suivants.
Lire la suite

SNCF et RATP : leurs agents de sécurité bientôt autorisés à utiliser des caméras

SÉCURITÉ
 

SNCF et RATP : leurs agents de sécurité bientôt autorisés à utiliser des caméras

La loi relative à la sécurité dans les transports collectifs de voyageurs autorise les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP à enregistrer leurs interventions lorsqu’un incident se produit ou est susceptible de se produire.

Cette autorisation doit entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2017. Un décret en Conseil d’État doit préciser ses conditions d’application. Les informations contenues dans cette page seront mises à jour après parution de ce texte au Journal officiel.
Lire la suite


Vidéosurveillance de la voie publique dans les lieux ouverts au public
LOI n° 2016-339 du 22 mars 2016 relative à la prévention et à la lutte contre les incivilités, contre les atteintes à la sécurité publique et contre les actes terroristes dans les transports collectifs de voyageurs

Le radar pédagogique indique le nombre de points perdus en cas d’excès de vitesse

BONNEUIL-EN-FRANCE
 

Le radar pédagogique indique le nombre de points perdus en cas d’excès de vitesse

La bonne ville de Bonneuil-en-France est traversée, surtout en semaine, par des centaines de voitures et surtout de camions. Une situation que déplore le maire, Jean-Luc Herkat, qui attend avec impatience la création de la déviation qui mène au BIP.

Dans l’attente, un radar pédagogique, acheté par la commune, a été installé à l’entrée du village, rue de Gonesse, en avril dernier.
Originalité du modèle mis en place : il indique le nombre de points potentiellement supprimés sur le permis de conduire en fonction de la vitesse constatée. Tant que ce n’est pas un vrai radar…

On notera que faire rouler les voitures de façon excessive à 30km/h est facteur de pollution ; les automobilistes devant passer bien souvent en seconde, changeant de vitesse e permanence, donc source de pollution.


Sécurité routière : le radar pédagogique

Fin des vitres teintées au 1er janvier prochain

AUTOS-MOTOS
 

Fin des vitres teintées au 1er janvier prochain

À compter du 1er janvier prochain, tous les films teintés dépassant un seuil de 30% devront avoir disparu des vitres avant latérales des véhicules. Seules quelques dérogations seront possibles.
En d’autres termes, un taux de 70% de lumière devra passer. Une interdiction qui touche les vitres teintées avant latérales.
Selon le décret publié, le contrevenant s’exposera à une amende de 135 euros, la perte de trois points et à la possibilité pour les forces de l’ordre d’immobiliser le véhicule.


Tuto : Défilmez vous-même vos vitres teintées

Contrôles routiers : imaginez le cauchemar…

AUTOS-MOTOS
 

Contrôles routiers : imaginez le cauchemar…

Cela paraît fou mais pourtant… Le gouvernement est en train de faire passer une modification sans précédent du code de la route qui permettra aux forces de l’ordre d’accéder à toutes les données enregistrées par votre véhicule. Et de pouvoir mettre des PV, n’importe quand, même si vous n’avez pas commis d’infraction ce jour-là.
 

Une situation que dénonce la Ligue des Conducteurs qui appelle à signer une pétition.
Elle alerte en ces termes :

«Imaginez :

Vous roulez tranquillement, lorsque des policiers vous arrêtent pour un contrôle de routine.

Sauf qu’au lieu de sortir un éthylotest… ils se branchent sur votre ordinateur de bord, et contrôlent l’intégralité des données qui y sont enregistrées depuis plusieurs semaines.

Et pour chaque km/h au dessus de la vitesse autorisée, ne serait-ce que sur quelques mètres, ils vous collent un PV, et un retrait de points.

Peu importe la situation dans laquelle s’est produit ce « dépassement » – dont vous ne vous souvenez probablement plus…

Pas d’indulgence, pas de droit à l’erreur : la sanction tombe, systématique. Et avec elle, vos points de permis qui s’envolent, et l’argent des vacances qui part engraisser la machine à PV….

Ce cauchemar absurde est sur le point de devenir une réalité imminente – à moins que vous et moi et tous les conducteurs de ce pays ne s’y opposent massivement et de toute urgence.

Ce n’est pas une plaisanterie : le gouvernement est en train de faire passer en douce, en ce moment même, une modification sans précédent du code de la route qui permettra aux forces de l’ordre d’accéder à toutes les données enregistrées par votre véhicule : il s’agit de l’amendement CL180 de la loi de modernisation de la justice du XXIe siècle.»

SIGNER LA PÉTITION

Et d’ajouter :
«Si nous ne nous mobilisons pas massivement dès maintenant pour tuer dans l’œuf cette disposition, insérée discrètement dans la loi de modernisation de la justice, nos gouvernants vont pouvoir l’utiliser à leur guise pour mettre en place LA solution ultime de contrôle permanent des conducteurs.

Même plus besoin de radars : tenus en laisse 24/24h et 7/7j, vous n’aurez plus droit à la moindre erreur, à la moindre seconde d’inattention.

Qui peut affirmer qu’il est capable de rouler en étant en permanence pile à la bonne vitesse, alors que parfois, on ne sait même pas quelle est la limite ?

C’est sûr : même pour les plus scrupuleux d’entre nous, les amendes et les retraits de points vont exploser !!!

Il y a urgence à faire barrage :

Les pouvoirs publics disposent déjà de tous les moyens techniques pour récupérer et contrôler les données de nos voitures : le pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, situé à Cergy-Pontoise, le fait déjà pour certains véhicules !

Et le gouvernement a déjà fait passer sa modification du code de la route, noyée dans un paquet législatif, dans le cadre d’une procédure accélérée.

Notre dernier recours, maintenant, c’est d’obliger les parlementaires à bloquer cette mesure lorsqu’ils vont devoir l’examiner en commission mixte paritaire, d’ici quelques semaines.

Mais pour ça, nous devons pouvoir rassembler d’ici là des dizaines, des centaines de milliers de signatures de conducteurs :

C’est indispensable pour obliger les parlementaires, lorsque nous irons les voir, à stopper ce projet complètement délirant qui va littéralement nous assommer de PV, sans plus le droit à la moindre erreur bénigne !

Alors s’il vous plaît, signez immédiatement notre pétition "Non au contrôle permanent des conducteurs"»


Signer la pétition
Ligue des conducteurs, le site

«300 migrants évacués de Paris vers le Val d’Oise : la charité médiatique ne fait pas une politique»


SAINT-PRIX
 

«300 migrants évacués de Paris vers le Val d’Oise : la charité médiatique ne fait pas une politique»

L’obligation faite aux maires de banlieue de recevoir 2000 migrants, dont 300 dans le Val d’Oise, fait réagir Jean-Pierre Enjalbert, le Maire de Saint-Prix :

«300 migrants vont être déplacés en catimini de Paris vers le Val d’Oise. La communication de la Mairie de Paris masque les efforts réalisés réellement par les maires d’Ile-de-France.

Après les beaux discours, à grand renfort de communication, pour vanter l’ouverture d’un futur centre d’accueil de réfugiés près du jardin d’Eole, la Mairie de Paris a décidé l’évacuation de 2 000 migrants vers la banlieue, dont 300 pour le Val d’Oise.
Encore une fois, les maires de banlieue vont devoir assumer seuls l’accueil de personnes démunis de tout alors même qu’ils ne cessent d’être stigmatisés par le gouvernement.

À Saint-Prix, ce sont près de 60 migrants afghans qui sont accueillis depuis plusieurs semaines. Et pourtant, notre commune est toujours contrainte de faire face à la baisse des dotations de l’Etat, aux hausses de charges (rythmes scolaires, point d’indice des fonctionnaires…) et aux fortes contraintes de la loi SRU qui oblige à construire toujours plus de logements sociaux. Sans reconnaître l’effort sociétal que représente l’accueil des populations les plus vulnérables.

Pendant combien de temps, les maires d’Ile-de-France, devront-ils continuer à assumer sur le terrain les beaux discours des élus parisiens ?

Quand le gouvernement se décidera-t-il à traiter le problème des migrants bien en amont, au niveau international et national ?

La charité médiatique ne fait pas une politique, elle cache au contraire la réalité et les difficultés. Il est temps d’agir.»

Jean-Pierre Enjalbert
Maire de Saint-Prix


La maire de Saint-Gratien a annoncé son boycott des «magasins qui emploient des femmes voilées»

SAINT-GRATIEN
 
La maire de Saint-Gratien a annoncé son boycott des «magasins qui emploient des femmes voilées»

La maire de Saint-Gratien, Jacqueline Eustache-Brinio (LR), aussi Conseillère régionale, a prévenu sur sa page Facebook qu’elle boycottera tous les magasins qui emploient des vendeuses voilées.

« Je sais que je vais encore déranger, mais au nom des combats qui me sont chers : l’égalité homme/femme, la lutte contre tout ce qui rend les femmes invisibles, la laïcité, le soutien aux femmes qui refusent de porter le voile, j’ai décidé de boycotter tous les magasins qui m’imposent des vendeuses et des caissières voilées, le premier de cette liste : La Grande Récré à Argenteuil », écrit Jacqueline Eustache-Brinio, le 5 juin dernier. La Grande Récré est un magasin qui vend des jouets pas chers.

Et d’ajouter : « Depuis mon post concernant "La Grande Récré", je veux juste dire à ceux me traitent de raciste, d’islamophobe, de fasciste… que j’assume mon combat pour la liberté des femmes, la défense de la République laïque, la laïcité. Nous sommes dans un pays où la liberté d’expression et de pensée est une chance alors J’AI LE DROIT DE DIRE CE QUE PENSE sans être insultée. Ceux qui me connaissent savent quel est le sens de mes combats sans compromis, sans langue de bois. Je refuse l’idée de me taire sous les insultes. La vie continue…»

De quoi faire réagir les Gratiennoises, à l’instar de Marie Thérèse :
«Nous sommes 20.000 Gratiennois. Les chiffres ont fait clairement paraître que nous sommes nombreux à approuver vos idées, vos actions, réactions. Il n est pas question de racisme mais de laïcité. Nous approuvons vos propos et sommes à vos côtés. Ne changez pas toujours fidèle à vos convictions et nous avec vous.»
Ou Katie :
«Bravo et merci de votre engagement vous êtes une belle personne que nous avons rencontrer pour notre association ( mon âme sœur) et votre soutien dans notre combat pour les victimes de violence conjugal est très précieux . Donc merci madame de continuer et de ne rien lâcher pour que la condition des femmes avance dans une perpective meilleur , vous avez tout mon soutien et ma profonde admiration…»

«Un problème juridique de taille»
Boycotter car les vendeuses sont voilées, «un problème juridique de taille», selon le site musulman saphirnews.com, qui estime «qu’une telle attitude pourrait être analysée comme une discrimination ou, à tout le moins, compte-tenu du leadership public qu’elle exerce, une incitation à la discrimination.»

Mme la maire ne manquera certainement pas d’éviter les magasins Action, qui eux aussi emploient des caissières voilées.


La meilleure baguette tradition se trouve(rait) à Courdimanche

ARTISANAT
 

La meilleure baguette tradition se trouve(rait) à Courdimanche

On sait ce que vaut ce type de concours. La différence entre le premier et les suivants est souvent très ténue. Mais comme il faut bien un vainqueur, c’est finalement Fabrice de la boulangerie "Virginie et moi", de Courdimanche, qui a remporté le trophée de la meilleure baguette de tradition du Val d’Oise, décerné le 6 juin dernier.

L’évaluation des baguettes reposait sur la taille, le poids, et la cuisson mais aussi le goût, l’alvéolage (la mie), la conformité et l’aspect.

«Qu’ils soient chefs d’entreprise, ouvriers ou apprentis, ces passionnés de boulangerie ont défendu leur savoir-faire dans le but d’obtenir le trophée. Cette année, la compétition était rude car ce sont 115 artisans boulangers qui ont candidaté avec leur baguette de tradition. C’est la baguette de Fabrice Fournier, boulangerie Virginie et moi à Courdimanche qui a remporté les suffrages des membres du jury composé de professionnels et de consommateurs.», explique la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Val d’Oise, qui a organisé le concours conjointement avec les Talmeliers d’Île-de-France.

LAURÉATS 2016 DU CONCOURS DE LA « MEILLEURE BAGUETTE DE TRADITION DU VAL D’OISE »

-> « Catégorie Artisan boulanger »
1er Fabrice FOURNIER, Boulangerie « Virginie et moi », COURDIMANCHE
2ème Christophe ROUGET, boulangerie-pâtisserie Rouget, BEAUMONT-SUR-OISE
3ème Jean-Michel FICHERA, boulangerie Fichera, MONTLIGNON

-> « Catégorie Ouvriers »
1er Iqbal ASIM, boulangerie Le Moulin du lac, ENGHIEN LES BAINS
2ème Enzo SERRAU, boulangerie Le Moulin du lac, ENGHIEN LES BAINS
3ème Eric MAYET, boulangerie-pâtisserie Rouget, BEAUMONT-SUR-OISE

-> « Catégorie Apprentis »
1er Bastien AZEVEDO, boulangerie-pâtisserie Rouget, BEAUMONT-SUR-OISE
2ème Arnaud LAFLEUR, boulangerie La fournée de l’artisan, SAINT PRIX
3ème Rémi VERITE, boulangerie Joubert, TAVERNY

On notera, pour l’anecdote, qu’on écrit la Chambre DE Métiers, et non DES Métiers, comme on peut le voir écrit trop souvent.


En savoir plus
les Talmeliers d’Île-de-France
Les Chambres de Métiers et de l’Artisanat ont plus de 90 ans

«Retour à la normale du RER D : est-ce trop demander ?»

TRANSPORTS
 

«Retour à la normale du RER D : est-ce trop demander ?»

Pas contente, l’association Sadur, qui s’est donnée comme but de représenter et défendre les usagers de la ligne D du RER.

La grève actuelle la fait réagir : «Depuis plus d’une semaine, nous subissons une grève dure sur le RER D. Celle-ci rend inhumaines nos conditions de transports. Quel que soit notre trajet sur cette maudite ligne…»

Pour elle, «cette situation est d’autant plus inacceptable que la justification de ce conflit nous échappe totalement…»

Et de préciser : «Nous avons observé, au-delà de l’inconfort de nos "voyages", de nombreux malaises voyageurs. Va-t-il falloir attendre que l’un d’entre eux soit fatal pour que cette mascarade s’arrête ?
Les usagers en ont marre d’être traités plus mal que du bétail. Ils n’ont qu’une hâte : que le trafic
ressemble de nouveau à quelque chose. Et avant que quelque chose de grave ne se produise. Est-ce
trop demander ?
»


Le communiqué de Sadur