Saint-Brice – Une pétition pour débloquer les dossiers ADP d’aide à l’insonorisation

 

Une pétition à l’attention de Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et du Développement durable, vient d’être mise en ligne par le "Comité des Riverains de Saint-Brice", sur le thème « Les avions passent, les dossiers trépassent ! ».

Sur le site mesopinions.com, il dénonce le bruit des avions et estime vivre «un véritable cauchemar !» :
«1500 mouvements jour et nuit à basse altitude générant de réels problèmes de santé (insomnie, maladie cardiaque et nerveuse etc…) et une véritable atteinte à notre confort de vie, impossibilité d’ouvrir ses fenêtres la nuit l’été, de manger sur son balcon ou dans son jardin, augmentation du volume sonore des téléviseurs et de la parole pour rendre audible une conversation…»

Des dossiers ont été déposés en décembre 2013 et il n’y aurait toujours pas de réponse sur l’avancement de l’insonorisation de la part d’ADP. «Sommes-nous devenus des communes de seconde zone ?», s’interroge, pour sa part, l’association Vivre Saint-Brice.

Vivre Saint-Brice, contact : vivre-saint-brice(@)sfr.fr

La pétition


Aide à l’insonorisation

L’Advocnar, toujours en pointe contre les nuisances aériennes

 
L'Advocnar, toujours en pointe contre les nuisances aeriennes
 
 
 
 
 
 
 
 
 

L‘advocnar, l’association qui s’est donnée comme objet de «défendre les populations victimes des nuisances aériennes», fête ses 30 ans.

Actuellement sous la présidence de Françoise Brochot, l’association continue son combat : «Notre combat est juste : c’est celui de citoyens qui refusent de voir leur cadre de vie et leur santé sacrifiés, alors qu’il existe des solutions pour réduire les nuisances sonores et chimiques dues au transport aérien, solutions qui ont été mises en place ailleurs en France, en Europe et dans le monde…»

L’association a ouvert le dossier noir du transport aérien. Les vols de nuit sont au cœur des revendications, parlant même de risque de "désastre sanitaire".

Lire la suite