La maire de Saint-Gratien a annoncé son boycott des «magasins qui emploient des femmes voilées»

SAINT-GRATIEN
 
La maire de Saint-Gratien a annoncé son boycott des «magasins qui emploient des femmes voilées»

La maire de Saint-Gratien, Jacqueline Eustache-Brinio (LR), aussi Conseillère régionale, a prévenu sur sa page Facebook qu’elle boycottera tous les magasins qui emploient des vendeuses voilées.

« Je sais que je vais encore déranger, mais au nom des combats qui me sont chers : l’égalité homme/femme, la lutte contre tout ce qui rend les femmes invisibles, la laïcité, le soutien aux femmes qui refusent de porter le voile, j’ai décidé de boycotter tous les magasins qui m’imposent des vendeuses et des caissières voilées, le premier de cette liste : La Grande Récré à Argenteuil », écrit Jacqueline Eustache-Brinio, le 5 juin dernier. La Grande Récré est un magasin qui vend des jouets pas chers.

Et d’ajouter : « Depuis mon post concernant "La Grande Récré", je veux juste dire à ceux me traitent de raciste, d’islamophobe, de fasciste… que j’assume mon combat pour la liberté des femmes, la défense de la République laïque, la laïcité. Nous sommes dans un pays où la liberté d’expression et de pensée est une chance alors J’AI LE DROIT DE DIRE CE QUE PENSE sans être insultée. Ceux qui me connaissent savent quel est le sens de mes combats sans compromis, sans langue de bois. Je refuse l’idée de me taire sous les insultes. La vie continue…»

De quoi faire réagir les Gratiennoises, à l’instar de Marie Thérèse :
«Nous sommes 20.000 Gratiennois. Les chiffres ont fait clairement paraître que nous sommes nombreux à approuver vos idées, vos actions, réactions. Il n est pas question de racisme mais de laïcité. Nous approuvons vos propos et sommes à vos côtés. Ne changez pas toujours fidèle à vos convictions et nous avec vous.»
Ou Katie :
«Bravo et merci de votre engagement vous êtes une belle personne que nous avons rencontrer pour notre association ( mon âme sœur) et votre soutien dans notre combat pour les victimes de violence conjugal est très précieux . Donc merci madame de continuer et de ne rien lâcher pour que la condition des femmes avance dans une perpective meilleur , vous avez tout mon soutien et ma profonde admiration…»

«Un problème juridique de taille»
Boycotter car les vendeuses sont voilées, «un problème juridique de taille», selon le site musulman saphirnews.com, qui estime «qu’une telle attitude pourrait être analysée comme une discrimination ou, à tout le moins, compte-tenu du leadership public qu’elle exerce, une incitation à la discrimination.»

Mme la maire ne manquera certainement pas d’éviter les magasins Action, qui eux aussi emploient des caissières voilées.


La maire de Saint-Gratien demande qu’on puisse «critiquer les religions sans drame, avoir des débats d’idée, sans que cela devienne un sport de combat»

SAINT-GRATIEN

La maire de Saint-Gratien demande qu’on puisse «critiquer les religions sans drame, avoir des débats d’idée, sans que cela devienne un sport de combat»

La maire de Saint-Gratien, Jacqueline Eustache-Brinio (LR), aussi Conseillère régionale, a profité de la Cérémonie du 8 mai, pour s’adresser aux enfants sur le thème "lutter pour conserver notre liberté, pour préserver votre liberté."

Un discours censé s’adresser aux enfants, dans lequel elle règle quelques comptes. «Ce combat, on vous le doit pour que vous grandissiez dans :
– Une France Libre !!
– Une France sans haine
– Une France dans laquelle on doit pouvoir critiquer les religions sans drame, avoir des débats d’idée sans que cela devienne un sport de combat !
»

Jacqueline Eustache-Brinio a en effet déjà fait l’objet d’agression, «en relation avec sa politique de lutte contre la délinquance».

Concernant les religions «que l’on doit pouvoir critiquer», l’édile a eu maille à partir avec l’Association Franco-musulmane de St Gratien, qui se plaignait que des fidèles étaient "fichés" par la mairie. Le site islamophobie.net dénonce "au nom de la laïcité", «la mairie qui se défend de stigmatiser une partie de sa population et qui a fait relever les plaques d’immatriculation des fidèles qui étaient venus prier.» Précisons que c’était dans le gymnase de la ville.

Mme le maire s’inquiète de l’action des terroristes qui mènerait à "une guerre mondiale, du 21ème siècle, qui ne dit pas son nom". «Ces terroristes s’attaquent à la Culture en détruisant des sites comme Palmyre en Syrie, les nazis brûlaient les livres, censuraient les films;
Ces barbares refusent l’Education pour les femmes, en enlevant au Nigéria des jeunes filles qui veulent s’instruire. Contenir chacun dans l’obscurantisme, est leur seul objectif.
»

Pour continuer : «La nationalité doit primer sur la Religion, c’est le premier principe de notre constitution : la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances…»

Et de conclure : «Chers enfants, battons-nous pour que vous puissiez compter sur nous pour faire respecter notre Constitution. Que vous puissiez compter sur nous pour avoir un avenir dans la Paix !»


8 mai 1945 : Extrait du discours du Maire
Saint-Gratien: La maire agressée
islamophobie.net : «Laïcité contre Madame La Maire de Saint-Gratien»