Pupponi veut retrouver son château

C‘est sur le site de la ville. «Assez du mépris, rendez nous le château de Sarcelles !», clame-t-on.
Et d’exiger :
«Suite à l’accueil de 850 réfugiés au Château de Sarcelles, dit le "Cèdre Bleu", ancien EHPAD de la Ville de Paris situé à Sarcelles : Nous, habitants et municipalité de Sarcelles, sommes déterminés à récupérer l’usage et la propriété de ce patrimoine exceptionnel et à ne pas laisser notre ancien château, vieux de trois siècles et fierté de notre ville, à l’abandon ou à servir de variable d’ajustement à la politique d’accueil des réfugiés

Le "château de Sarcelles" a servi longtemps de lieu d’accueil pour personnes âgées et invalides. Il était géré par !’EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de Paris. Avant qu’on connaisse les péripéties liées à l’hébergement de migrants.

Le député-maire semble visiblement décidé à retrouver son "château". Pour l’aider, vous pouvez signer la pétition en ligne.
En savoir plus


► Vos Nouvelles du Val d’Oise

Une pétition pour que les maires respectent la loi sur les ralentisseurs


 
Qui n’a jamais pesté contre la hauteur exagérée des ralentisseurs, appelés autrefois dos d’âne, et autres coussins berlinois, nous obligeant à ralentir fortement, puis accélérer par la suite afin de reprendre une vitesse normale.
De fait, une forte pollution induite est générée par une augmentation importante de la consommation de carburant (CO2 + particules fines), sans compter l’usure des freins et de l’embrayage (fortement générateurs de particules fines)

Une pétition tourne afin d’exiger que les maires de France qui sont aussi très souvent des parlementaires, voire dans certains cas des ministres, respectent la loi de 1994 sur l’implantation et les normes de constructions des ralentisseurs. À savoir des ralentisseurs d’une hauteur de 10 cm et non pas 20 cm, voire plus, que l’on trouve trop souvent.

Signer la pétition
 
 
 
 

Saint-Brice – Une pétition pour débloquer les dossiers ADP d’aide à l’insonorisation

 

Une pétition à l’attention de Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et du Développement durable, vient d’être mise en ligne par le "Comité des Riverains de Saint-Brice", sur le thème « Les avions passent, les dossiers trépassent ! ».

Sur le site mesopinions.com, il dénonce le bruit des avions et estime vivre «un véritable cauchemar !» :
«1500 mouvements jour et nuit à basse altitude générant de réels problèmes de santé (insomnie, maladie cardiaque et nerveuse etc…) et une véritable atteinte à notre confort de vie, impossibilité d’ouvrir ses fenêtres la nuit l’été, de manger sur son balcon ou dans son jardin, augmentation du volume sonore des téléviseurs et de la parole pour rendre audible une conversation…»

Des dossiers ont été déposés en décembre 2013 et il n’y aurait toujours pas de réponse sur l’avancement de l’insonorisation de la part d’ADP. «Sommes-nous devenus des communes de seconde zone ?», s’interroge, pour sa part, l’association Vivre Saint-Brice.

Vivre Saint-Brice, contact : vivre-saint-brice(@)sfr.fr

La pétition


Aide à l’insonorisation

Dépôt d’une pétition auprès du parlement européen pour non respect du droit communautaire par le projet de la Zone d’aménagement concertée (ZAC)

GONESSE
Dépôt d’une pétition auprès du parlement européen pour non respect du droit communautaire par le projet de la Zone d’aménagement concertée (ZAC)

Les écolos ne lâchent pas le morceau. Lundi 23 mai, au cours de la conférence-débat organisée par le Collectif Pour le Triangle de Gonesse, Pascal Durand, député européen, a annoncé la saisine de la Commission des Pétitions du Parlement européen pour violation par le projet de ZAC du Triangle de Gonesse, porté par l’Etablissement Public d’Aménagement Plaine de France, de plusieurs directives européennes.

Tout citoyen, à titre individuel ou en association peut en effet exercer son droit de pétition auprès du Parlement européen conformément à l’article 227 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

Le projet de ZAC et le centre commercial EuropaCity, font l’objet d’oppositions légitimes citoyennes et politiques depuis leur origine. En effet, du point de vue environnemental, socio-économique et démocratique, le projet de la ZAC du Triangle de Gonesse constitue une atteinte manifeste aux principes et objectifs fixés par différentes dispositions communautaires.
Lire la suite


 
 
 
 
 

Les véhicules anciens interdits à Paris dès le 1er juillet 2016

Paris interdit les véhicules anciens

Mauvaise nouvelle pour les Valdoisiens qui se déplacent à Paris en voiture. Pour peu que leur véhicule ait été mis en circulation avant 1997, ils seront interdits de circulation dans la capitale.

Encore mieux : dans cinq ans, «seuls les véhicules "pastillés" (ceux qui afficheront la fameuse pastille verte), pourront circuler dans la capitale…», a indiqué la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Anne Hidalgo propose à la place de rouler … à vélo
Lire la suite


Anne Hidalgo propose de rouler à vélo
Une pétition contre l’interdiction des voitures anciennes à Paris

 
 
 

Fatigué/e des galères du RER D : signez la pétition

L‘association Sadur s’est donné comme but de représenter et de défendre tous les usagers de la ligne RER D : «Notre objectif est de contribuer à l’amélioration de la régularité de la ligne par des actions et des propositions concrètes que nous soumettons aux acteurs décisionnaires. L’une des actions de fond est l’établissement d’un dialogue constructif avec l’ensemble des organismes décisionnaires (SNCF, STIF, RFF, SGP) ainsi qu’avec les élus locaux.», explique-t-elle.

RERForce est de constater l’irrégularité de la Ligne D subie par les usagers :
«Aujourd’hui plus que jamais, les usagers de la ligne D sont arrivés à un vrai niveau de saturation : un nouvel horaire a été mis en place en décembre 2013. Pourtant, malgré les allongements de temps de parcours (détente horaire) et l’obligation pour les voyageurs de recalculer leurs trajets qui ne se limitent pas uniquement à la ligne D mais à tout un périple avec correspondance(s), voyager sur la ligne D devient une corvée insupportable !»

L’association propose de signer une pétition car :
– Trop de trains supprimés sans prétexte raisonnable !
– Trop de trains retardés et des situations ubuesques dans les gares !
– Des trains surchargés qui peuvent entraîner des malaises, voire même des accidents à quai au moment des descentes/montées !
– Des écrans "infogare" qui affichent de plus en plus souvent n’importe quoi !
– Des gares totalement laissées à l’abandon avec des quais déformés où passent trop souvent des trains de fret ou des directs à vive allure !

Signer la pétition, «pour une vraie amélioration des conditions de transports»