Gonesse : faute d’être armés, le maire ne trouve pas de policiers municipaux

« Si vous voulez des policiers municipaux, armez-les…», explique le syndicat de défense des policiers municipaux (SDPM) au député-maire (PS) de Gonesse, Jean-Pierre Blazy. Ce dernier se plaint de ne pas pouvoir recruter facilement des policiers municipaux.

Gonesse, une commune qui demande à pourvoir 9 policiers municipaux supplémentaires.

Bernard Cazeneuve a donné son feu vert pour armer les policiers municipaux. Aux communes de le vouloir. À Gonesse, les élus s’y sont opposés.
À Sarcelles, le député-maire François Pupponi a organisé un référendum qui a mobilisé quelque 700 personnes pour dire Oui à l’armement des PM

« Il est indéniable que l’armement de la police municipale est un facteur déterminant dans le recrutement des agents de Police Municipale », remarque le SDPM, qui milite pour l’armement généralisé sur le territoire national.


SDPM – Syndicat de Défense des Policiers municipaux, le site
Les policiers municipaux bientôt armés

Les policiers municipaux bientôt armés

Les policiers municipaux bientôt armés
 
C‘est la nouvelle du jour. Les policiers municipaux du Val d’Oise devraient être bientôt armés. Peut-être pas tous, mais du moins une bonne partie.

En plus d’une arme de service, les policiers qui se déplacent en groupe seront équipés de Taser, de flash ball, et de l’inévitable bombe anti agression, qui avait pourtant été interdite aux policiers municipaux, dernièrement.

En 2010, un rassemblement de policiers municipaux s’était tenu du côté de Roissy (photo). Après le décès d’une policière lors de l’interpellation d’un délinquant particulièrement violent qui avait mal tourné, ils demandaient à être armés, ce qu’on leur avait refusé.

Les évènements actuels ont probablement fait changer d’avis les autorités.


Les policiers municipaux toulousains sont armés en permanence 24h/24, depuis 2014
 
 
 
 
 
 

S’abonner à Vos Nouvelles du Val d’Oise